Assurance vie un bon placement ?

jan 8th, 2009 | Categorie: Non classé
contrat assurance vie

Afin de se prémunir des vicissitudes pouvant survenir dans l’avenir, les assureurs proposent, suite à un accord dûment établi, le versement d’une somme aux bénéficiaires ou au contractant lui-même, et selon les clauses agréées d’une assurance-vie. Afin de bénéficier de la couverture proposée dans l’un ou l’autre des cas, il est exigé qu’un versement régulier soit effectué par l’assuré sur une période donnée. Pour les personnes optant pour ce type d’engagement, il est accordé un allègement d’impôt non négligeable selon la tenue des agréments. De plus, dans le cadre d’emprunts d’un montant considérable, les services financiers traditionnels exigent de leur client la mise en place, en leur faveur, d’un contrat d’assurance-vie, afin d’éviter en cas de décès éventuel que les descendants ainsi que les héritiers n’endossent la dette laissée derrière l’assuré.

Les plus d’une assurance-vie

L’assurance-vie prend effet de validité envers le client lui-même d’abord et

assurance vie multisupport

ses descendants ensuite. Il s’agit en quelque sorte d’une garantie d’un bas de laine pour l’avenir comme pour les besoins d’argent impromptus survenant après une certaine période de cotisation. En effet, par le biais de mensualités versées régulièrement, le contractant cumule une certaine somme qui lui octroie un allègement fiscal, pour lui, mais aussi pour ses successeurs s’il décède, au moment du transfert d’héritage. Par ailleurs, l’assurance-vie constitue une sorte de ressource financière complémentaire une fois que le client aura atteint l’âge de la retraite, laquelle peut lui être versée en totalité ou partiellement. Etant une couverture de risque, l’assurance-vie est fortement recommandée dans le cadre d’achats d’envergure comme les maisons ou les terrains, elle peut même être une condition siné qua non dans certains cas.

Les conditions d’obtention d’un contrat d’assurance-vie

assurance vie fiscalité

En premier lieu, avant de signer un contrat d’assurance-vie, la personne intéressée doit savoir qu’ une certaine somme lui sera exigée en contrepartie. Par ailleurs, si le client opte pour un rachat après une cotisation pendant un temps donné, il lui sera déduit un pourcentage de compensation pouvant aller de 1 à 2%. Annuellement, l’organisme assureur prélèvera une sorte d’agios. Sans compter qu’en cas de changement de statut c’est-à-dire ajout ou diminution d’actifs, des coûts 0.25 à 1% seront exigés par l’assureur.

Variétés d’assurance-vie

L’assurance-vie se décline en trois grandes catégories. La première est celle

comparatif assurance vie

qui tient compte d’une date de décès préalablement fixée. Dans ce cas, si le contractant trépasse, une somme lui sera versée. La deuxième est l’assurance dite en cas de vie qui est versée lorsque l’assuré atteint l’âge de la retraite à ce moment, le contractant reçoit une somme rondelette ou une mensualité régulière selon les clauses du contrat. Enfin, le troisième type intègre les deux premiers. Il est cependant fortement recommandé aux clients de s’assurer clairement des termes et conditions avant de souscrire une assurance-vie afin de s’éviter de mauvaises surprises.

Partagez cette article
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google